Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une Fille de Septembre

Désacralisons!

5 Juin 2011, 06:00am

Publié par Sandra

 

casque-scaphandrier-28cm-socle-gm.jpg

 

 

La cérémonie à la Mairie allait commencer, le marié dont j'étais le témoin arriva à ma hauteur et me fixa avec le large sourire du mec qui s'apprêtait à faire une grosse connerie.

 

- Purée ! Il n'allait quand même pas dire "non" ?

 

Puis l'adjointe égraina les CVs des témoins et il se tourna à nouveau vers moi avec le même sourire... Oh, non le con, il avait quand même pas fait ça ?!

 

Et... Si !

 

L'adjointe me déclara "plongeur en centrale" c'est-à-dire homme-grenouille à la centrale nucléaire de Dampierre. Cela faisait référence au pipot que j'avais servi toute une soirée au restau à une journaliste de France 3 région un peu hystéro qui tenait "absolument" à venir faire un reportage sur moi (et qui fut très très vexée en apprenant en fin de soirée que c'était des barres) à l'annonce du métier, la moitié de la salle fit :


- Hein ? Il fait quoi, Loick ?

 

L'autre, pouffa de rire.

 

Et c'est comme cela que tout commença.

 

Au second mariage où j'étais témoin, je me déclarais "Guide de Moyenne Montagne Faune et Flore dans le Cantal", ce fut un peu chaud puisque les mariés avaient prévenu les convives et toute la salle s'esclaffa, je dû subir l'interrogatoire du maire sur ma fonction juste après. D'autant que j'étais domicilié à Montreuil... Mais bon j'avais révisé les pentes à 17%, l'orientation en forêt, etc... Et puis ce mariage était détendu : le marié, anar, était venu en short et avec un tee-short Motorhead.

 

Aujourd'hui, le premier des mariés se remarie et cette fois je devrais être "Scaphandrier sur le barrage de Montpellier" sauf nouvelle farce de sa part. Mais tout est possible en fait puisqu'au 1er mariage, avec l'autre témoin nous avions fait un sketch de scènes de ruptures ("rompez" de Guy Bedos/ Sophie Daumier) durant le repas, devant les deux familles, ce qui était particulièrement couillu !  

 

Impossible me direz-vous ?

 

En fait tout se joue sur la phrase d'introduction : "-machin, machine, vous vous mariez pour le meilleur et pour le pire, mais comme je suis votre ami, je vous souhaite que le meilleur et donc je propose qu'avec l'autre témoin, on se charge du pire dès maintenant!"

 

Et voilà, le tour et joué !

 

Je crois que les mariages de mes amis c'est vraiment à celui qui déconnera le plus... Je repense encore souvent aux zozos en porte-jarretelles et god-ceintures géants en mousse en train de danser avec les convives au mariage de potes de fac...

 

 

Loïck

 

Retrouvez les textes de Loïck et des autres lecteurs ici

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lily 05/06/2011 19:21



trop fort la tete du maire a chaque fois ca devait valoir le coup !!!!



Kakrine 05/06/2011 15:14



Voilà qui m'a fait sourire... Du coup, j'ai lu quelques uns des autres opus de Loïck et là, j'ai carrément bien ri! quel guest star! à quand un blog, cher Loïck? il va falloir se lancer, tu en as
trop écrit (ou pas assez? ) pour reculer désormais!!


merci Sandra de nous le faire partager ;-)



Lili 05/06/2011 07:53



Euhhh c'est possible ? lol