Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sandra, dans tous ses états

La boule au ventre

22 Juillet 2015, 09:50am

Publié par Sandra

La boule au ventre

Je n’ai plus l’habitude de faire des billets un peu personnels par ici. Parce que souvent on jette une émotion, des sentiments et je n'ai pas envie qu'on s'en serve et qu'on en joue.

Pourtant, quand je lis chez d’autres ces bouffées d’émotions, qu’elles soient gaies, tristes, mélancoliques, dures, injustes, optimistes… cela me fait relativiser et m’aide parfois à poursuivre mon chemin. Le dernier billet auquel je pense est celui sur l’individualisme écrit par Cachemire & soie.

Aujourd’hui, j’ai envie de poser des mots sur mes maux parce que j’en suis à une période un peu difficile de ma vie, que je n’aime plus celle que je vois tous les matins dans le miroir. J’ai 40 ans et je n’aurais pas du dresser un bilan mi-parcours de ma vie. D’un point de vue personnel, j’ai mes deux amours près de moi, j’ai un toit et un salaire qui tombe tous les mois. Parfois j’aimerais, que mon ménage et mon repassage soient faits comme par magie, j’aimerais pouvoir partir plus souvent et plus loin en vacances, j’aimerais un plus gros salaire mais tout cela contribue aussi à alimenter mes rêves. Je suis comme beaucoup d’entre vous, parfois je pars loin dans mon imagination avec la phrase « si un jour… ». Mais depuis quelques semaines, j’ai une boule au ventre permanente (vous savez cette pression entre le sternum et l'estomac, j'ai regardé "Il était une fois la vie" tout à l'heure, ça se sent non?). Bref, jai juste envie de pleurer environ 7 fois par jour, je suis irritable et irritante, je m’énerve, je crie, je refume (trop), je prends des kilos (trop), j’ai du mal à gérer mes émotions, je suis constamment fatiguée,  je m’isole de plus en plus, je fuis les gens, je deviens trop distante… et je m’aperçois que je suis loin d’être la seule.

Pour ma part, je connais l’origine de ce mal-être actuel : mon boulot. Je sais, je ne parle jamais de ce que je fais. Aucune envie de m’exposer là-dessus. Pourtant depuis quelques temps, c’est la dégringolade. J’ai intégré il y a 4 ans un nouveau service, très motivée, pleine d’envies et de ressources, voulant croire que j’allais apporter mon petit quelque chose pour faire évoluer cet univers difficile et compliqué. Un véritable défi que je voulais relever, mais petit à petit j’ai très vite déchanté. Et aujourd’hui je  me sens totalement inefficace et inutile.

Toutes les formations demandées m’ont été refusées, l’évolution promise n’est pas venue, on m'a qualifiée de "personne pas assez organisée pour travailler à distance" (j'ai failli m'étouffer, je rappelle que je suis du signe de la vierge),  tout devient très compliqué, et petit à petit je vois mon service s’effondrer, s’écrouler. Il y a des pleurs, des arrêts maladie, des crises de nerfs, des dépressions et pour celles qui le peuvent la fuite vers de nouveaux horizons. Aujourd’hui, c’est à mon tour de me sentir lâcher prise, la démotivation semble gagner la bataille et si j’en parle, c’est parce que cela dure…trop. J’ai pour habitude de ne pas montrer quand ça va mal, de toujours garder la tête haute mais je dois bien avouer, que je n’y arrive plus. Je n'ai plus l'envie, plus l'énergie.  Je réalise aussi que l’image que je montre à mon fils, ne me plait pas. Comment lui donner les bonnes bases pour affronter la vie professionnelle alors que la mienne est depuis quelques temps une succession d’échecs ?

Pourtant je me suis battue, j’ai relevé mes manches dans un environnement qui m’a souvent étouffée, j’ai appris de mes erreurs et j’ai su me plier aux exigences de mes supérieurs, J'ai repris à temps plein pour être plus disponible (en délaissant forcement un peu ma passion, vous, ah j'entends les violons), je continue de porter un projet qui me tient à coeur alors que je sais depuis plus de 2 semaines que l'on va embaucher un plus "diplômé" pour le lancer. Mais aujourd’hui, je me sens flancher. Je vois mon service sombrer et les capitaines se protéger. Je suis tellement vidée. J’ai pourtant un fort caractère, je n’ai pas pour habitude de me laisser faire et d’assister impuissante à ce genre de situation. Mais on m’a demandé de rester à ma place (tout en bas), de ne plus essayer de jouer les apprenties « Mère Theresa », de me taire et de faire ce qu’on me demande, ni plus, ni moins. Cela ressemble à de l’infantilisation et me met hors-de-moi. Je n'ai plus envie de me battre, moi qui ait toujours penser "corporate", quel beau gâchis ! Aujourd'hui je réalise que je dois partir à la recherche d’une nouvelle batterie qui fera à nouveau marcher mon moteur.

Ma faiblesse : ne pas savoir me vendre et ne pas avoir assez de confiance en moi pour aller voir ailleurs.

Ma  force : peut-être d’y croire encore, d’aimer ce que je fais quand je peux le faire et de me dire que d’écrire ces quelques mots aura peut-être un effet thérapeutique positif. Je vais essayer de me recentrer sur moi–même, de prendre tous les petits bonheurs qui se présentent au lieu de les ignorer et de devenir un peu plus individualiste

J'écris tout ceci tout simplement pour essayer d'aller de l'avant, pour ne pas sombrer complètement (écrire m'a toujours fait du bien). C'est juste un témoignage parmi tant d'autres. C'est cependant douloureux pour moi d'écrire tout cela mais si cela peut aider, faire prendre conscience, faire un petit peu bouger les choses, motiver, donner un second souffle, alors ce sera gagné.

La photo ?  Un endroit où j’ai eu la chance d’aller il y a 18 mois et qui m’a fait un bien fou. Et à cet instant, j’ai juste en vie d’y retourner pour à nouveau tout évacuer, souffler et repartir du bon pied. Et puis, c'est comme une jolie boule, non.

Si vous avez envie de me rebooster, n’hésitez pas !

 

Ps : Merci vraiment pour tout vos messages, mails etc. j'y répondrai une fois la pression retombée. 

Commenter cet article

Clémence 10/09/2015 16:07

Sandra,
Je te suis sur Instagram, et voilà que la curiosité me pousse vers ton blog.
J'aime beaucoup, je lis.. jusqu'à ce poste.
J'ai mal pour toi, si tu te souviens de moi, je suis passée, dans ce service que tu décris si bien.
Mais j'ai eu de la chance, je ne suis pas restée longtemps, j'ai pu fuir vers de nouveaux horizons.
Je pense à toi, souvent, jusqu'à cette lecture j'imaginais que tout avait changé. Illusion, mais tu dégages tellement de bonnes ondes et de bonheur sur ton compte Instagram.
Ne lâche rien, surtout continue à croire en toi, et ne t'en fais pas, je crois qu'un enfant est toujours fier de sa maman.
J'espère du fond du coeur que les choses changeront comme tu le souhaites, ne laisse pas certaines personnes gâcher tes journées et ternir l'image que tu as de toi.
Je t'embrasse,
Clémence

consultation voyance gratuite 29/08/2015 11:15

C'est avec plaisir que je regarde votre site ; il est formidable .j'ai bientôt quatre vingt printemps et je passe du temps vraiment très agréable à lire vos jolis partages .Continuez ainsi et encore merci.

Bénédicte 24/07/2015 19:28

Je suis profondément triste de lire ça, nous on sait que tu déchires, que tu es la reine de l'organisation tes blogs day party en sont l'exemple même depuis le temps qu'on te dit de te lancer dans l'événementiel et peut être que ta boîte actuelle fera alors appel à toi ;-))

Lilinette 24/07/2015 18:38

Je suis psychologue en entreprise et je suis atterrée que personne ne réagisse. Tu présentes tous les symptômes d'un burn out . tu as l'air de bien te connaître, c'est une chance pour ne pas sombrer effectivement, la thérapie par l'écriture est une chose très positive car elle soulage et surtout montre un trait de caractère qui est l'altruisme. Je te contacte par mail, j'ai envie de continuer cette conversation...

Bulles de Flo 24/07/2015 13:19

Ma poupinette (oui, j'ai envie, comme ça). Ton billet est à la fois si triste et si plein d'espoir... J'avoue que je ne sais pas quoi te dire pour que ton moral remonte, ne serait-ce qu'un tout petit peu, si ce n'est que tu es un perle, une personne qui gagne vraiment à être connue et que tu vaux bien mieux que tout ça. Autorise-toi à regarder ailleurs, à partir si/quand l'occasion se présentera. Autorise-toi à être heureuse. On est là pour toi, pour un verre, pour un coup de fil. On est là.

lily 24/07/2015 12:17

Et pourquoi ne pas se lancer au final... tu est une des rares en sui je crois et j'ai toujours cru... ton mari et ton fils seront derrière toi a n'en pas douter. J'avais écrit un énorme pavé avant mais on deconne quand he veut valider. Mais en gros ca disait de croire en toi que la vie est parfois merdique et crois miiven ce moment je suis bien place pour ça cette année sera a effacé en tout point pour moi entre deuil chômage bagnole courue et du coup annulation des vacances avoir l'impression aussi d'être prise pour une conbe par mon employeur actuel car je suis trop gentille et ne sait ou n'ose dire non... au final j'y trouve de ka Gorce je relève les manches je trouve du réconfort dans une naissance a venir dans un noël que je commence a préparer dans les vacances qui arrivent quand même dans mon mari sui a su me soutenir dans ce début d'année si pénible pour moi... alors fais toi confiance crois en toi come moi et d'autres crois en toi dis toi sue tu est une nana extra avec juste un coup de mou en ce moment cela arrive a tous et permet d'avancer ma belle et je suis sûre sue ton rebond sera magnifique

chocoladdict 23/07/2015 20:57

j'arrive avec du chocolat et des mojitos : )
sérieusement je viens de lire le commentaire de Xinette et je la rejoins ...commence à prospecter et lance toi ...moi non plus je ne sais pas me vendre du tout et pourtant j'ai changé de voie ....bon les voyages très loin du coup je fais une croix dessus et beaucoup de choses aussi concernant la consommation mais je ne pleure plus en rentrant du boulot, je n'ai plus cette boule au ventre tous les week-end, je ne suis plus "invivable" pour mes proches et même si ma vie en freelance est loin d'être parfaite, satisfaisante sur certains points, mon job ne me pourrit plus la vie comme il a pu me le pourrir ...je me demande même comment tu as pu tenir autant de temps niveau moral et santé ...allez Sandra crois en toi, moi je crois en toi et j'espère qu'un jour on pourra s'auto motiver en vrai : )

sweetdood 23/07/2015 16:44

Je sais exactement de quoi tu parles, j'étais en plein dedans il y a peu encore et pour les mêmes raisons...Ton boulot je le connais, et je comprends tout à fait ce que tu peux ressentir à ce jour vu que l'on bosse dans la "même maison" et que j'en suis au même constat que toi...Pour moi aussi c'est démotivation totale, on peu se défoncer on a rien, le salaire c'est la misère, toute demande est refusée sans raison valable (chez nous refus de tous les CIF cette année, moi qui voudrait me reconvertir)...Bref, rien qui donne envie...Alors j'ai réfléchi...beaucoup, longtemps...je te passe le cheminement, mais la conclusion est que côté boulot je ne me prends plus la tête à vouloir faire toujours mieux...je vais au mieux pour les "clients" et pour ma boîte fuck...je ne suis pas un mouton et ne le serai jamais...Je vais bosser, j'ai des collègues sympa (pas toutes), je relativise...Et à côté j'ai un projet de reconversion en tête, j'y travaille, j'échouerai peut-être mais au moins j'aurai essayé...Et j'ai aussi commencé à regarder à nouveau les offres d'emploi...Je me suis dis qu'il me restait 25 piges au moins à bosser...donc j'ai le temps de faire autre chose...je prendrai le temps mais je sais que je partirai, et rien que de me dire ça je me sens tellement mieux...

Si tu veux en parler en privé tu sais où le trouver ;-) Si je peux t'aider à aller mieux ce sera avec grand plaisir...

Bisous poulette

voyance gratuite par email 23/07/2015 14:08

Un tout grand merci pour votre site. C’est un plaisir pour toutes & tous.
Bonne continuation

Carole Nipette 23/07/2015 12:33

J'ai envie de te rebooster mais pas en commentaire ;) Bisous +++ <3

Ciloucr 23/07/2015 09:40

Courage.
Le boulot c'est le boulot. Quand tu n'y es pas essaye de t'occuper de toi, ce n'est pas facile.
Tu as un travail, tu es compétente dans ce que tu fais. Alors pourquoi n'envois-tu pas des candidatures spontanées dans d'autres boîte pour essayer de changer...
Crois en toi, tu es capable de beaucoup de choses, j'en suis sûre.
LE travail n'est pas tout dans la vie, sois heureuse.
Bises

Yanick 22/07/2015 22:10

Lâche prise ...... Beaucoup d'entre nous sommes passées par là , malheureusement .
Le boulot n'est bien souvent pour beaucoup qu'un moyen de gagner sa vie , hélas !
Tu ne pourras pas changer cet état de fait ! Mais dis-toi qu'ils ne te méritent pas .
Pense à toi , maintenant , et revois tes priorités , ta vie : toi et ceux que tu aimes ,
cela ne sert à rien de ressasser , avance et fais TOI plaisir .....
On te soutient bien-sûr moralement :-)

the parisienne 22/07/2015 21:37

Tu as tout fait, tu as tout donné, il est temps de passer à autre chose, et tu as toutes les qualités pour le faire, alors fonce ! Je suis sure que tes deux piliers de vie te soutiennent, et tu as tant à offrir : vas-y! Tu verras, tu te sentiras tellement forte, pleine d'énergie. quand on dépérit, on est déjà presque un peu mort, et nous n'avons qu'une seule vie. Grosses bise

ces doux moments 22/07/2015 21:15

Bravo pour ce billet très courageux et vu ton caractère et ta discrétion habituelle sur ta vie, je suis encore plus fière de toi. Car tu sais quoi en parler c'est déjà un très grand pas vers le changement. Cette boule au ventre qui t'accompagne, je la connais pour différentes raisons et je l'ai eu par exemple quand je me suis lancée dans un nouveau défi. Mais ce que j'ai appris c'est qu'elle n'est pas seulement négative et qu'elle peut aussi t'aider à faire des choix. C'est très difficile de se faire confiance et par les temps qui courent il faut avoir les reins solides pour tout quitter... Je dois t'avouer que j'adore ma vie professionnelle car j'ai pu faire les choix qui me plaisaient et trouver un équilibre. Par contre, si je suis très heureuse, je souffre beaucoup sur le plan financier mais je ne ferai plus machine arrière. Beaucoup de gens choisissent ce qu'ils croient être le confort mais quelle tristesse plus tard... Prends le temps de te poser, fais un bilan de compétences comme te le dit Christine et CROIS en TOI ! Des bisous

Xtinette 22/07/2015 20:56

J'étais tellement focalisée sur ton texte que j'ai pas vu la photo ! Hi, hi ! Quel beau souvenir !

Xtinette 22/07/2015 20:55

Moi je crois en toi et en tes compétences ! Y a qu'à voir comment tu nous organises des mega events chaque années pour comprendre la fille organisée, carrée, communicante et sérieuse que tu es (pas trop sérieuse je te rassure !). Bref, je pense que tu as tout pour te lancer et frapper à d'autres portes. Là tu t'épuises en interne et ça marchera pas... Tu ne les changeras pas. C'est un environnement qui ne te correspond pas. Ose répondre à des annonces sur monster ou cadremploi pour commencer... profite d'être en poste c'est une chance pour chercher sans stress. Mais ose ! Au pire, on te répond pas...et si on te répond c'est qu'on est déjà un peu charmé donc tu as tes chances ! Et si tu ne me crois pas, alors essaye de faire un bilan de compétence. Tu appelles un cabinet et ils t'expliquent la démarche pour te le faire financer par le Fongecif ou autre... Un bilan de compétence, je le vois pas comme une solution pour trouver de l'emploi mais comme le meilleur moyen de booster la confiance en soi ! Franchement appelle-moi si tu veux que je te répète tout ça et encore plus ou que je t'aide sur ton CV ou à mettre en avant ton expérience... J'ai l'habitude car j'ai fait beaucoup de recrutement. Moi j'ai quitté mon boulot super bien payé l'an dernier, il y a un an. Depuis je gagne beaucoup beaucoup moins mais assez à court terme et je me sens tellement mieux que je vais trouver l'énergie de continuer de me débrouiller ou de trouver une autre voie ou juste une autre entreprise... Je te propose sérieusement de t'aider pour le moral et pour le côté "vente" de ton expérience et je suis à Paris (enfin !) du 1er au 15 août. On pourrait en discuter autour d'un thé si ça te va ! Grosses bises et tourne la page. TU PEUX !

CH@NTAL 22/07/2015 19:39

Ton billet m'interpelle. Je te suis depuis longtemps déjà, je ne commente pas souvent mais je lis tous tes billets. Je comprends ton mal être , j'ai vécu une fois de plus des problèmes familiaux à 40 ans mais là je me suis sentie perdue. Ce bilan des 40 ans je l'ai fait églt mais je ne savais pas comment m'en sortir, si mon comportement était le bon, j'ai décidé de me faire aider je suis allée voir une psychologue . J'ai pu parler de ce pb sans jugement et depuis je me sens plus libre et sereine . Il ne faut pas que tu doutes de toi, tu sais ce que tu vaux, tu es une personne généreuse ( les box que tu nous as offertes en sont une preuve), tu arrives à organiser des soirées pour ton blog et je pense qu'il y a encore plein de choses positives en toi. Ne te décourage pas , si je m'en suis sortie tu le peux également . Grosses bises

Martine27 22/07/2015 16:31

Oh là là, il va falloir apprendre à lâcher prise, je sais, je sais ce n'est pas évident mais il n'y a aucune raison de tout porter sur tes épaules. Le mieux est de te faire aider par un psy, je suis passée par une phase comme la tienne, j'étais juste un tout petit peu plus âgée et il m'a vraiment aidée à aller de l'avant, à me poser les bonnes questions, une écoute impartiale ça fait du bien je t'assures. Et autant te le dire tes meilleures années sont devant toi, si, si ! La quarantaine n'est qu'un mauvais moment à passer ;-)

Féelyli 22/07/2015 15:24

Effectivement ce n'est pas toujours facile de mettre des mots sur ce que l'on vit, ce qu'on ressent, moi aussi j'ai beaucoup de mal et j'évite certains sujets. Tu as raison d'y croire encore, tu es encore jeune et tu as toutes les qualités pour réaliser tes rêves ... Je te fais de gros bisous et j'espère que tu vas pouvoir faire ce qui te plaît !

cristellina 22/07/2015 13:15

Pour avoir lu, bon nombre de tes autres billets, je ne doute pas que la personne positive et enjouée que tu es, trouvera la force de rebondir.
Le travail est l'endroit où l'on passe la majorité de la journée, et malheureusement, il peut être aussi responsable de notre mal être. J'ai déjà travaillé dans une mauvaise ambiance ou je me suis déjà senti inutile dans certains postes que j'ai pu occuper, alors je sais ce que c'est qu'être déprimé à cause de sa vie professionnelle mais la roue a toujours fini par tourner. Mais la roue a fini par tourner parce que j'ai toujours eu le courage de partir et la chance de retrouver un emploi rapidement, et crois moi, je manque cruellement de confiance en moi. Mais par les temps qui courent et à mon âge, je n'aurai peut-être plus le courage de le faire. Bref, à aujourd'hui presque 40 ans, j'ai fini par arriver là où je voulais être.
Je crois en toi, et ne doute pas que tu finiras par rebondir.

Lili 22/07/2015 11:50

Je te lis depuis assez longtemps pour savoir ta déception sur le plan proffessionel, je trouve ce billet courageux et assumé parce que souvent on n'ose rien dire . Tu es pleine de ressources. Tu as du talent à exploiter, monte ta boîte c'est peut être enfin le moment et la solution - en tout cas courage des bisous et merci pour ce billet

Bea 22/07/2015 11:44

Je suis sur les fesses en lisant cela, pas toi! J'espère que la flamme va se rallumer je ne te connais pas irl mais je t'imagine pétillante gaie pleine de peps à revendre, créative, inspirante bon j'arrête , alors oui parfois on doit se relever - moi c'est souvent au quotidien que les blogs et ton blog me font du bien . Te voir flancher, non mais en même temps oui tu es comme nous, comme moi - c'est marrant je vais aller lire le côté humeur maintenant - bisous Sandra

Véronique 22/07/2015 11:40

Sandra, je suis une lectrice de l'ombre, pas par peur de m'exprimer mais plus par manque de temps dans cette vie où l'on court après en permanence mais là je prends sur mon temps pour t'envoyer un message plein d'encouragement. A travers ces lignes, je vois que tu connais déjà la solution à ton problème mais la peur et le manque de confiance en toi t'empêche de l'appliquer. Je ne te connais pas mais à travers tes écrits, je vois une femme assumée et pleines de ressources. Tu ne peux pas continuer à t'entêter dans un boulot qui te rend dans cet état là. La vie est beaucoup trop courte pour perdre son temps, son énergie, toutes ses compétences et ses qualités pour des gens qui n'en valent pas la peine et qui ne te méritent pas. Parce que justement tu mérites beaucoup mieux. Le jour où tu prendras la décision d'aller voir ailleurs, où du moins stopper cette gangrène, tu te sentiras légère et tu ne le regretteras pas le moindre du monde, limite tu te demanderas pourquoi tu ne l'as pas fait plus tôt. En attendant de prendre cette décision, je te souhaite bien du courage !