Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Sandra, dans tous ses états

Don't speak

19 Mars 2014, 20:44pm

Publié par Sandra

Don't speak

Vous vous demandez sûrement pourquoi je ne parle jamais de mon boulot ici ? Tout simplement parce que je travaille dans un milieu qui en ferait grincer des dents plus d’un.  Et puis surtout pour ne pas mélanger ma vie professionnelle avec cette vie 2.0 parce quelque part elles pourraient être liées ces deux vies.

Je me suis souvent inspirée de mon boulot pour faire des billets. Le dernier de ces billets, bien mal m’en a pris, m’a d’ailleurs été fatal. Mais cette histoire, pour la plupart vous la connaissez.

Donc, non je ne parle jamais de la salariée que je suis, et je ne m’en inspire plus, tout du moins ici. Parce que oui, j'en parle ailleurs, forcément ! 

Je vais publiquement répondre à tous ces gens qui me demandent pourquoi j’arrive à être si silencieuse et un chouilla mystérieuse sur cette vie qui ne me convient pas ; tout simplement parce que toute ma vie professionnelle se trouve dans ce cahier acheté il y a plus de 15 ans dans une boutique anglaise. Tout y est recensé depuis ce 14 février 2000 où j’entamais une nouvelle histoire (love, love...).

Alors oui, un jour, je ferais les démarches pour qu’il soit publié. J’ai cette prétention de m’imaginer en Zoé Shepard. Bien sûr qu’à ce moment là, je ne travaillerai plus pour mon employeur actuel, bien sûr que cela sera romancé, que les noms seront changés. Je suis consciente de ce que je rédige et de l’impact que cela pourrait avoir. J’ai d’ailleurs entamé des recherches et des démarches juridiques pour ne pas tomber dans certains déboires ou de ce qu’on peut qualifier de «balance» car je raconte TOUT. Et j’ai appris qu’il fallait se protéger. Ce cahier n’est d’ailleurs que rarement chez moi et très peu sur moi.

Je n’ai cependant pas la prétention de croire qu’un jour ce « roman » sera publié (même si je pense que je l'adresserai à une ou deux maisons d'édition juste comme ça pour voir) mais en tout cas, cela est important pour moi. Cela me fait du bien de tout noter. Cela me fait prendre du recul, me fait parfois avancer. Cela me fait relativiser, me permet de donner du positif au négatif. Cela m’a permis d’apprendre à nager en apnée pendant que certains essayaient de me faire couler. Ecrire est ma soupape de décompression. Cela peut vous sembler bien sombre. Il y a bien quelques lignes sur des gens qui ont compté mais finalement ce sont les autres qui font que l'histoire est "animée", je leur dit donc merci pour le coup. Le tableau que je dresse paraît bien noir alors je terminerai en empruntant les mots de Zazie pour expliquer pourquoi j’écris.

« J'écris sur ce que j'endure
Les petites morts, sur les blessures
J'écris ma peur
Sur ce que je n'ai pas pu dire
Pas pu vivre, pas su retenir
J'écris en vers
Et contre tous
C'est toujours l'enfer
Qui me pousse
A jeter l'encre sur le papier
La faute sur ceux qui m'ont laissée
Ecrire, c'est toujours reculer
L'instant où tout s'est écroulé
On n'écrit pas
Sur ce qu'on aime

Sur ce qui ne pose pas de problème
J'écris sur ce qui me blesse
La liste des forces qu'il me reste
Mes kilomètres de vie manquée
De mal en prose, de vers brisés

Ecrire, c'est toujours revenir
A ceux qui nous ont fait partir
On n'écrit pas qu'on manque de rien
Qu'on est heureux, que tout va bien…
J'écris quand j'ai mal aux autres
Quand ma peine ressemble à la votre
Quand le monde me fait le gros dos
Je lui fais porter le chapeau
J'écris le blues indélébile
Ça me paraît moins difficile
De dire à tous plutôt qu'à un
Et d'avoir le mot de la fin. »

 

J’écris oui,  mais je ne publie pas….encore ! Il faut toujours transformer le négatif en positif pour tenir; j'ai donc encore besoin de noircir les pages de ce cahier. 

Commenter cet article

lily 25/03/2014 20:39

Pas évident en effet mais si un jour tu publie je désirerais avec plaisir !!!! Bisous

Carole Nipette 20/03/2014 17:32

J'espère de tout coeur que tu trouveras quelque chose dans lequel tu t'épanouisses un jour...

Eve 20/03/2014 10:09

Je ne connais pas l'histoire dont tu parles mais je suis triste de lire ça... Le blog est un bon échappatoire pour beaucoup d'entre nous, heureusement qu'on a ça !
Bon courage en tout cas !

Natacha No Gluten 20/03/2014 09:46

Cela ne doit pas être facile car on y passe du temps à son "vrai boulot" comme j'aime à dire à mes contacts de ma vie de bloggueuse :-)
Si tu as trouvé comment vivre mieux ton quotidien dans ce travail qui ne te plait pas, c'est super car moi je ne pourrai pas supporter de ne pas aimer mon job...
J'ai connu des mois très difficiles au boulot et cela pose des questions. Et on doit trouver un échappatoire pour respirer et mieux le vivre. Ton blog et ton cahier en sont, bravo. Moi je n'en avais pas trouvé mais dieu merci, cela va beaucoup mieux!
A bientôt Sandra!

sweetdood 19/03/2014 21:03

Forcément je comprends et je sais de quoi tu parles...moi par contre je ne note rien...je devrais parce qu'effectivement y'a du lourd au quotidien...j'ai été très mal dans mon boulot (j'y suis depuis 3 ans), ça s'est très mal passé pour moi à certains moments (je ne rentre pas dans le moule), et aujourd'hui et bien j'ai lâché prise...c'est dommage car qui dit lâcher prise, dit abandonner, mais à quoi bon se battre quand cela est perdu d'avance...alors aujourd'hui j'ai lâché prise,je vais au taff, je fais mon taff au mieux car des gens dépendent de mon travail, et je rentre chez moi et j'oublie...mon boulot me sert à payer mes factures, enfin à peine, je suis à peine au dessus du smic...non seulement c'est un job aliénant, mais en plus ça ne paie pas...Pour mon bien être j'avais 2 solutions : démissionner réellement ou dans ma tête, j'ai choisi la 2ème solution car pour avoir connu des périodes plus que difficiles je préfèrerai ne plus avoir à me retrouver au chômage...Par contre je rêve secrètement qu'un jour je ferai autre chose...mais malheureusement je n'ai pas de talent particulier pour ça...on verra ce que l'avenir me réserve...mais j'ai du mal à penser que je vais pourrir dans ce taff pourri...

madamezazaofmars 19/03/2014 21:03

En tout cas si tu es publiée je te lirai avec plaisir

Maman@home, blog de maman 19/03/2014 20:54

Je t'ai toujours "entendu" dire que tu n'aimais pas ce que tu faisais et je me suis toujours demandé comment tu pouvais le faire du coup. J'en suis incapable. Quand je me sens si mal dans un boulot je suis mal, si mal que je craque. Je te trouve très courageuse et j'espère réellement que tu pourras publier ton "carnet", ça aura moins servi à ça... un mal pour un bien comme on dit ;-)